Comment se déroule le don de sperme ?

Lorsque l'homme souhaite donner son sperme, il doit s’adresser à un CECOS (Centre d’étude et de conservation des œufs et du spermes humains). Le don de sperme est réalisé uniquement dans ces structures implantées dans certains CHU. Un donneur ne peut donner que dans un seul CECOS.

La procédure comporte différentes démarches :

  • un premier rendez-vous d’information : toutes les questions relatives au don sont abordées ;
  • le consentement : le donneur signe un formulaire de consentement au don, ainsi que l’autre membre du couple le cas échéant. Ce consentement peut être révoqué à tout moment jusqu’à l’utilisation des gamètes ;
  • un bilan médical : ce bilan comprend un interrogatoire sur les antécédents personnels et familiaux, la détermination du groupe sanguin et du rhésus, des tests sérologiques (hépatites, VIH, CMV, syphilis), une consultation génétique et un caryotype par prise de sang ;
  • un entretien avec un psychologue pour le donneur et éventuellement l’autre membre du couple ;
  • un premier recueil de sperme : ce recueil, qui a parfois lieu lors du premier rendez-vous, permet de vérifier les caractéristiques des spermatozoïdes et l’absence d’infection ;
  • la congélation : les spermatozoïdes sont conditionnés dans des paillettes, congelés, puis transférés dans l’azote liquide à une température de -196 °C. Une paillette est ensuite décongelée afin d’ évaluer la tolérance des spermatozoïdes au processus de congélation/décongélation. En fonction des résultats, le donneur est informé du nombre de recueils à effectuer ;
  • les recueils : chaque recueil s’effectue par masturbation après 3 à 5 jours d’abstinence sexuelle. Le sperme est contrôlé à chaque recueil ;
  • une prise de sang de contrôle : 6 mois minimum après le dernier recueil de sperme, des tests sérologiques sont de nouveau réalisés.

Seule la moitié environ des candidats donneurs sont au final retenus. Les autres sont exclus principalement en raison de critères génétiques ; d’autres parce qu’ils ne font pas la prise de sang de contrôle à l’issue des 6 mois de quarantaine.

Tous les frais occasionnés par le don sont pris en charge.

SOURCE